[Gamescom 2017] Preview : Cuphead

Sortie le 29 septembre 2017

La coupe est pleine

4 ans. 4 ans qu’on l’attend et le voilà enfin. Le jeu de Studio MDHR, sous le joug de Microsoft et de son programme Id at Xbox, sortira le 29 septembre 2017 et la Gamescom 2017 était la première occasion pour le public de poser les mains dessus.

Mais avant tout : c’est quoi Cuphead ?

Il s’agît d’un jeu 2D de type action plateform jouable en coop local à la direction artistique remarquable reprenant le design des cartoons des années 30 le tout accompagné par une BO très 30’s, évidemment, à savoir un mélange Jazz et Swing donc.

Mais alors ça donne quoi ?

Cup Land

Le boss testé par Beerf durant la GamesCom 2017

Annoncé en 2013 comme un boss rush le jeu a su (dû?) évoluer pour de venir un réel run and gun (def’ de Wikipédia) combiné à des sessions de tabassage de boss plus cartoonesques les uns que les autres, le tout dans un overworld permettant de sélectionner ses niveaux de manière très classique.

C’est cette partie de boss fight qui va nous intéresser ici car c’est simplement à ça que j’ai eu droit lors de ma session après une petite attente de 45mn dans le hall 8 de la Koelnmesse (3/4 d’heures à la Gamescom c’est que dalle, croyez moi.)

Une petite partie didacticiel nous expliques les contrôles qui sont on ne peut plus simple : deux types d’armes, 8 directions pour tirer, un lock un dash, un saut et voilà.

Parmi les boss’ sélectionnables dans cette démo je me suis dirigé vers celui des autos tamponneuses car pourquoi pas.

Aussi nerveux qu’une tasse de café

Me voici face à un boss au pattern évolutif qui me donnera du fil a retordre (pour ne rien caché je n’ai pas pu le dégommer, pour ma défense je jouais seul et n’avais donc personne pour me revive #excuseDeSac). Nerveux, précis et coloré, groovy a souhait, je n’ai pu qu’apprécier le jeu à la maniabilité simple et efficace.
Sachant que durant les phases de boss ou de courses pour arriver au bout du niveau, des objets, ennemis de couleurs roses permettront de se régénérer e leur rebondissant dessus, souvent la bien venue.

Bien que j’ai lamentablement échoué nous voyons la progression du combat une fois mort, m’indiquant de un que j’y étais presque (si si) et de deux que finalement une fois le pattern compris ça va s’enchaîner rapidement d’où, probablement, les insères de niveaux de run and gun pour parfaire la durée du jeu. Durée du jeu dont on ne sait rien pour le moment, mais en se basant sur les dires des développeurs, précisant qu’ils ont environs 3 heures de musiques dans leur bagage, on peut avoir au minimum une idée de la durée de vie de ce jeu aux sensations visuelles et sonores old school.

Pas de prix, juste une date de sortie (enfin) : le 29 septembre 2017 sur PC (Windows Store, Steam) et Xbox One.

Gageons néanmoins que le jeu sera nerveux, coloré et au moins original aux vues de sa direction artistique unique dans le milieu des jeux vidéo.

Le Darksouls des platformers ? Seul l’avenir nous le diras. (blague facile mais je suis sûr qu’on y aura droit)

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*